Derniers articles parus Littérature et Idée Mythopoétique Poétique du récit Espaces littéraires transculturels Perspectives critiques en littérature et poétique comparées Recherches sur la littérature russe Musique et littérature Observatoire des écritures contemporaines
Recherche par auteur étudié  :
Recherche par thème  :
Recherche dans tout le site :
Séminaire « Des dispositifs désirants »
Le balcon ou la représentation pervertie, (Lorca, Genet, Pasolini)
« Espace carcéral, espace théâtral : la percée du désir »
Séminaire du 20 mai 2005

doctorant, Université de Paris X-Nanterre

La notion de huis clos est presque trop étroite pour épingler la très nette tendance de nos trois auteurs, Genet - Lorca – Pasolini, à enfermer leurs personnages dans des lieux clos et distinctement coupés du monde. L'espace dramatique apparaît alors immédiatement comme un ensemble bipolaire qui sépare l"intérieur de l’extérieur, le clos de l’ouvert, ou pour parler comme A. Ubersfeld, un espace A d’un espace non-A.

Chez Pasolini, les personnages ne sont pas « assignés à résidence », ils sont a priori libres d’aller et venir à leur gré, mais ils semblent avoir fait le choix de l’isolement volontaire, du repli autarcique. Pour Genet, il en va tout autrement. Le modèle indépassable de l’espace clos est la prison, ou mieux encore, la cellule du prisonnier. Le théâtre de Genet, comme son oeuvre romanesque, s’enracine dans un « imaginaire carcéral »2 qui détermine en profondeur la structure et la répartition des lieux. La maison du théâtre lorquien, quatre murs épais qui interdisent le libre accès au monde, n’est certes pas une prison mais elle y ressemble fort, au point qu’elle semble parfois calquée sur un modèle carcéral.

Mais les trois auteurs n’en restent évidemment pas à cette opposition brutale etquelque peu schématique entre intérieur et extérieur. Non pas qu’une telle configuration soit, comme dirait Deleuze trop abstraite : elle ne l’est au contraire pas assez. Mais elle a en tout cas le mérite de fournir un schéma opérant dans la plupart des pièces de notre corpus.



>>> Lire tout l'article






___________________________________________________

- Auteur : Arnaud Marie
- Titre : Le balcon ou la représentation pervertie, (Lorca, Genet, Pasolini)
- Date de publication : 14-12-2006
- Publication : Revue Silène. Centre de recherches en littérature et poétique comparées de Paris Ouest-Nanterre-La Défense
- Adresse originale (URL) : http://www.revue-silene.comf/index.php?sp=liv&livre_id=49
- ISSN 2105-2816