Derniers articles parus Littérature et Idée Mythopoétique Poétique du récit Espaces littéraires transculturels Perspectives critiques en littérature et poétique comparées Recherches sur la littérature russe Musique et littérature Observatoire des écritures contemporaines
Recherche par auteur étudié  :
Recherche par thème  :
Recherche dans tout le site :
Mythopoétique
Introduction. «Mythes de l’époque baroque, mythes shakespeariens »
Séminaire du 16 décembre 2005

Mis en ligne le 16-12-2006
Professeur de Littérature Générale et Comparée à l'Université de Paris X-Nanterre
"Shakespeare est au nombre des cinq ou six écrivains qui ont suffi aux besoins et à l'aliment de la pensée : ces génies mères semblent avoir enfanté et allaité tous les autres. Homère a fécondé l'antiquité ; Eschyle, Sophocle, Euripide, Aristophane, Horace, Virgile sont ses fils. Dante a engendré l'Italie moderne, depuis Pétrarque jusqu'au Tasse. Rabelais a créé les lettres françaises ; Montaigne, La Fontaine, Molière viennent de sa descendance. L'Angleterre est toute Shakespeare, et, jusque dans ces derniers temps, il a prêté sa langue à Byron, son dialogue à Walter Scott. On renie souvent ces maîtres suprêmes ; on se révolte contre eux ; on compte leurs défauts ; on les accuse d'ennui, de longueur, de bizarrerie, de mauvais goût, en les volant et en se parant de leurs dépouilles ; mais on se débat en vain sous leur joug. Tout se teint de leurs couleurs ; partout s'impriment leurs traces : ils inventent des mots et des noms qui vont grossir le vocabulaire général des peuples ; leurs dires et leurs expressions deviennent proverbes, leurs personnages fictifs se changent en personnages réels, lesquels ont hoirs et lignée. Ils ouvrent des horizons d'où jaillissent des faisceaux de lumière ; ils sèment des idées, germes de mille autres ; ils fournissent des imaginations, des sujets, des styles à tous les arts : leurs oeuvres sont des mines inépuisables ou les entrailles mêmes de l'esprit humain."
Ces quelques lignes de Chateaubriand concluant ses réflexions sur Shakespeare rassemblent des formules qui pourraient servir de définition à ce que nous appellerons ici «mythopoétique» : traces imprimées, invention de mots ou de noms, personnages qui débordent de la fiction, idées et germes d’idées semés, mines inépuisables... C’est évidemment aussi pour cette raison que ce séminaire commencera par l’examen de quelques « mythes shakespeariens ».

>>> Lire tout l'article






___________________________________________________

- Auteur : Véronique Gély
- Titre : Introduction. «Mythes de l’époque baroque, mythes shakespeariens »
- Date de publication : 14-12-2006
- Publication : Revue Silène. Centre de recherches en littérature et poétique comparées de Paris Ouest-Nanterre-La Défense
- Adresse originale (URL) : http://www.revue-silene.comf/index.php?sp=liv&livre_id=52
- ISSN 2105-2816